Vers une généralisation des Wi-Fi publics en Europe : WiFi4EU
5 février 2018

Analyse

Vers une généralisation des Wi-Fi publics en Europe : WiFi4EU

Face à une actualité très forte autour de la fin des zones blanches, récemment annoncée par le gouvernement, à l’horizon 2020, l’Europe entend elle aussi agir pour plus d’égalité dans l’accès au Wi-Fi. Dans le cadre du développement numérique européen visant à fournir l’accès Internet à tous, la Commission Européenne lance le programme WiFi4EU, l’occasion d’en comprendre les enjeux forts.

 

Des pays comme le Japon, le Vietnam ou encore les Etats-Unis sont déjà pionniers dans la proposition d’un Wi-Fi gratuit dans des lieux publics. A New-York par exemple, la ville a réinventé l’usage de ses cabines téléphoniques en les transformant en bornes Wi-Fi. C’est également ce que le Royaume-Uni fera de ses mythiques cabines rouges. Cette expérience a permis d’unifier les connexions des utilisateurs dorénavant automatiquement connectés lorsque le Wi-Fi de la ville est proposé.

Plus de connectivité, c’est aussi un enjeu pour la compétitivité de l’Union Européenne. C’est en ce sens qu’en septembre 2017, le Parlement européen a adopté un programme visant à développer la couverture du réseau Wi-Fi dans les zones blanches mais aussi dans toutes communes ou regroupement de communes qui souhaiteraient en faire bénéficier leurs habitants et visiteurs. Il est cependant précisé que pour pouvoir participer à ce programme, il est indispensable qu’aucune autre offre similaire de connexion Wi-Fi gratuite n’existe sur la zone candidate.

L’objectif affiché de l’Union est ainsi d’aider les communes d’Europe à proposer aux citoyens et touristes un accès gratuit à Internet dans les lieux de la vie publique.

 

Un programme, des engagements

L’Union Européenne financera entièrement ce programme à hauteur de 120 millions d’euros et affiche l’ambition d’en faire bénéficier 6.000 à 8.000 collectivités locales d’ici 2020, ce qui représente des subventions pouvant aller jusqu’à 15.000 € pour chaque candidature.

Les bornes Wi-Fi devront être installées dans « les centres de la vie publique » dont le choix est laissé aux collectivités sélectionnées : parcs, places, bâtiments officiels, bibliothèques, hôpitaux ou encore musées.

Si l’Union Européenne valide la candidature d’une collectivité et accepte de financer l’installation du Wi-Fi, cela ne viendra pas sans conditions :  les bénéficiaires devront prendre en charge le financement de l’abonnement internet ainsi que les frais de maintenance pendant au moins 3 ans.

D’après la Commission Européenne, les premiers appels à projet auront lieu dès ce début d’année 2018. Une plateforme de gestion des inscriptions en ligne sera mise en place pour les candidats et fonctionnera sur le principe de l’obtention d’un coupon, un seul par candidat sur l’ensemble de la période pour assurer l’équité du programme.

 

 

Ce plan pourrait permettre de fédérer les membres de l’Union autour d’un projet commun fort de sens qui aurait pour effet, à terme, d’accélérer la compétitivité de l’Europe tout en comblant certains écarts entre les pays membres. Rendez-vous en 2020 pour en tirer les conclusions.

Jean-Christophe BUDIN
Jean-Christophe BUDIN

Directeur Business Line Wireless

Jean-Christophe BUDIN est Responsable Business Line Wireless chez Hub One. Il est fan de Led Zeppelin et pratique la guitare depuis l’âge de 17 ans. Il a un répertoire musical très large, ce qui lui permet de découvrir des univers très différents. Dans la vie, c’est un homme curieux et passionné par les nouvelles technologies. Son gadget préféré : Wikipédia. Pour lui, c’est un site de partage qui regroupe de nombreuses informations lui permettant de satisfaire sa curiosité dans n’importe quel domaine.

Pour être informé en temps réel

X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies tiers pour réaliser des statistiques de visites et améliorer l’interface du site internet. Pour vous opposer au dépôt de cookies ou pour d’avantage d’informations, veuillez vous référer à notre politique de confidentialité

Accepter
Refuser