Cloud privé ou cloud public : quelle solution choisir en entreprise ?

25 mars 2021

Analyse

Le cloud computing est l’une des composantes majeures de la transformation digitale des entreprises. Mais quelle est la différence entre le cloud public et le cloud privé ? Vers quelle solution se tourner pour avoir les meilleurs niveaux de performance et de sécurité ?
Le cloud privé apporte aux entreprises davantage de sécurité et de performance que le cloud public. Le cloud privé apporte aux entreprises davantage de sécurité et de performance que le cloud public.

Comment se porte le marché du cloud computing ?

Face à la pandémie de la COVID et aux périodes de télétravail qu’elle impose, l’usage du cloud computing est en plein essor. Afin de pallier l’absence sur site de leurs collaborateurs, de nombreuses entreprises se sont vues contraintes d’accélérer leur transformation digitale en 2020. Beaucoup ont ainsi choisi de basculer une partie de leurs infrastructures IT dans le cloud pour permettre aux équipes d’accéder aux ressources de l’entreprise et aux applications métiers depuis un ordinateur distant, une tablette ou un smartphone.

Selon Gartner et Forrester Research, le marché mondial des infrastructures cloud devrait être dominé par le segment très en vogue du « cloud public ». Une étude du cabinet Forrester prévoit que le marché du cloud public pourrait croitre de 35% en 2021, dépassant les 120 milliards de dollars, avec une bataille au sommet à venir entre les principaux fournisseurs de services cloud : AWS (Amazon), Microsoft Azure, Google Cloud Platform et Alibaba Cloud. L’accélération de la transformation numérique des industries et des entreprises chinoises pourrait faire du géant asiatique de l’e-commerce Alibaba le 3ème plus gros fournisseur de services cloud, éjectant ainsi Google du podium mondial.

Qu’en est-il du cloud privé pour les entreprises ?

Qu’est-ce que le cloud privé ?

Le cloud privé consiste à héberger des données sur un ou plusieurs serveurs dédiés à l’entreprise, soit en interne soit en externe dans un datacenter. Le cloud privé interne revient à donner aux équipes métier une liberté d’accès aux données hébergées sur les serveurs personnels de l’entreprise. On parle aussi d’infrastructure « on premise ». Dans le cas d’un hébergement externe, l’accès aux données se fait par un réseau privé sécurisé de bout en bout, via une interconnexion de type VPN MPLS par exemple, entre le réseau de l’entreprise et celui de son fournisseur cloud.

Quels sont les avantages du cloud privé ?

Le cloud privé apporte autant de flexibilité et de simplicité d’usage que le cloud public, la sécurité, la fiabilité, la disponibilité et la performance en plus. Le cloud privé est donc fortement recommandé aux entreprises qui souhaitent migrer dans le cloud les application métiers indispensables au bon fonctionnement de leur activité (outil de gestion, ERP, CRM, comptabilité, etc.)

  • Une sécurité maximale : avec la création d’un réseau privé de bout en bout, le risque d’interception des données depuis l’extérieur, de piratage ou d’attaques volumétriques (DDoS) sur les infrastructures est quasi nul.
  • Un environnement IT adapté : les entreprises gardent la maitrise de la configuration du matériel, des serveurs de stockage et des conditions d’hébergement, pour gérer leur conformité avec les exigences réglementaires spécifiques à leur secteur d’activité (banque, assurance, énergie, santé…).
  • Des engagements de service : le cloud privé permet à l’entreprise de bénéficier d’engagements forts en matière de disponibilité et de performance. Elle peut ainsi obtenir la garantie que les informations transiteront en moins de 5 millisecondes (par exemple) entre ses réseaux et ceux de son fournisseur cloud pour une utilisation optimale de ses applications métiers les plus critiques.

Comment bénéficier des avantages du Cloud public en toute sécurité ?

Qu’est-ce que le cloud public ?

Le cloud public regroupe des services d’hébergement de données, de machines virtuelles, de stockage en ligne et d’applications accessibles à distance, proposés par des fournisseurs de services cloud tels qu’Amazon Web Services (AWS) ou Microsoft Azure qui détiennent à eux seuls près de 60% du marché. En optant pour une stratégie cloud, les entreprises décident d’externaliser tout ou partie de la gestion de leurs infrastructures IT auprès d’un tiers.

Quels sont les limites du cloud public ?

Le principal inconvénient du cloud public est qu’il est… public. Les données de votre entreprise côtoient celles d’autres entreprises et le seul moyen d’y accéder est de passer par l’Internet « public » lui aussi. Pour les entreprises, cela peut poser de sérieux problèmes de sécurité, de fiabilité, de disponibilité et de performance. Les informations transitant par Internet, aucun fournisseur cloud public ne peut réellement s’engager sur sa qualité de services (QOS). Les entreprises peuvent donc s’attendre à d’éventuelles interruptions de services et s’exposent à un risque accru aux cyberattaques.

 

Lisez cet article pour savoir comment utiliser un cloud public en toute sécurité

 

Comment gagner en performance et en sécurité ?

  1. Minimum requis : encrypter les données vers et depuis le cloud public, notamment avec les possibilités de la technologie de VPN IP-SEC (ensemble de protocoles s’appuyant sur des algorithmes pour le transport de données sécurisées sur un réseau IP, par exemple le réseau Internet).
  2. Établir un raccordement sur un lien privé entre le réseau de l’entreprise et le Cloud public. Les fournisseurs principaux de cloud public proposent ce type de solutions, comme Amazon AWS avec Direct Connect ou Microsoft Azure avec Express Route. Cependant, il est nécessaire pour l’entreprise d’ajouter un lien MPLS entre son réseau et les solutions du fournisseur Cloud public. Les bénéfices de ce dispositif sont de retrouver les avantages du cloud privé avec un niveau de sécurité maximal et des engagements de service, notamment sur la performance des échanges avec le cloud public.

 

Pilier de la transformation digitale, le cloud computing offre aux équipes métier une grande liberté d’accès aux ressources de l’entreprise. Mais la plupart optent pour des solutions de cloud public, aux plus faibles garanties de service et à la sécurité incertaine. Face à la généralisation des cyberattaques et aux besoins croissants de performance, les entreprises doivent soit se tourner vers le cloud privé, soit compléter leurs solutions cloud public avec des dispositifs en cybersécurité, afin de garder la maitrise de leurs échanges de données.

 

Vous avez besoin de plus d’information sur le cloud computing ou sur les dispositifs de cyber sécurité, les experts Hub One peuvent répondre à vos questions.

Besoin de plus d'informations

Pierre GIRBON
Pierre GIRBON

Chef de Produits Réseaux

Pierre GIRBON est Chef de Produits Réseaux chez Hub One. Depuis plus de 10 ans, il prend la voile pour naviguer sur les mers et océans. Il a déjà entrepris une traversée de la manche et fait régulièrement des croisières en Bretagne et sur la méditerranée. Une passion qui lui a permis au fil des années d’apprendre à collaborer avec des personnes très différentes, à être tolérant et à tempérer les ardeurs. Et dans le désir de vouloir aider son prochain, il œuvre également pour les restos du cœur où il distribue régulièrement des repas depuis 3 ans. Son gadget technologique préféré : c’est le digital. Il lit sur sa tablette, regarde des films sur netfilx, écoute sa musique sur deezer, s’informe sur le web…

Pour recevoir la documentation Hub One adaptée à vos besoins

Le présent site stocke des cookies et autres traceurs sur votre équipement (ci-après dénommés « cookies »). Ces cookies sont utilisés par Hub One pour collecter des informations sur la manière dont vous interagissez avec le site et établir des statistiques et des volumes de fréquentation et d’utilisation afin d’améliorer votre parcours en tant qu’utilisateur.

Vous pouvez choisir de ne pas autoriser certains types de cookies, à l’exception de ceux permettant la fourniture du présent site web et qui sont strictement nécessaires au fonctionnement de ce dernier. Pour accepter ou refuser l’utilisation des différentes catégories de cookies (à l’exception de la catégorie des cookies strictement nécessaires), rendez-vous dans les Préférences cookies.

Vous pouvez à tout moment revenir sur votre autorisation d’utilisation des cookies (Préférences cookies).

Le refus de l’utilisation de certains cookies peut avoir un impact sur votre utilisation du site.


En savoir plus : Politique cookies
Préférences cookies
Refuser tous les cookies
Accepter tous les cookies