Vers la fin du Réseau Téléphonique Commuté en 2025 ?
13 mai 2016

Analyse

Vers la fin du Réseau

Téléphonique Commuté en 2025 ?

Orange a annoncé en février 2015 la fin du Réseau Téléphonique Commuté (RTC) en plusieurs étapes dans les années à venir. L’origine de ce réseau téléphonique traditionnel est celui mis en place avec des opératrices manuelles du 22 à Asnières (à l’époque, on devait passer par une centrale téléphonique, et donner le numéro de la personne que l’on voulait contacter pour la joindre), jusqu’à sa dernière génération déployée dans les années 80. Il connectait les abonnés grand public via des lignes analogiques, les entreprises via des accès numériques avec la technologie RNIS , et acheminait leurs appels au niveau local, régional, national et international. Mais alors, par quelle technologie sera-t-il remplacé ?

En France, depuis l’avènement des box Internet fournissant un service VoIP , le nombre de lignes analogiques directement raccordées au réseau RTC n’a fait que baisser  :

Et nous pouvons remarquer le même phénomène en ce qui concerne le volume de trafic acheminé nativement sur ces lignes via le RTC depuis une ligne fixe :

Mais la fin du RTC en tant que réseau d’accès ne signifie pas l’arrêt du service téléphonique qui sera remplacé par des services VoIP des différents opérateurs, ni la fin de la fourniture des lignes cuivre servant de support au dégroupage.

Orange prend les devants avec l’ADSL

Le calendrier annoncé par Orange indique tout d’abord l’arrêt de la commercialisation de nouvelles lignes analogiques sur toute la métropole à partir de fin 2018. Ces offres seront remplacées par Orange et par les autres opérateurs, par des solutions basées sur une ligne ADSL avec une box installée au bout de la ligne. Cette box fournira toujours la même interface permettant de connecter un poste téléphonique analogique (ou DECT ) existant.

Il convient de porter une attention particulière dans le cas où la ligne est utilisée pour des services de machine à machine (télérelevé, alarmes,…) qui ne sont pas toujours compatibles avec les systèmes de compression utilisés en VoIP et qu’il vaut mieux remplacer par des systèmes nativement connectés à Internet.

Il faut également être vigilant dans le cas où la ligne analogique est utilisée pour des fonctions d’urgence (ascenseur) car il sera nécessaire de garantir l’alimentation électrique de la box pour assurer la continuité du service.

A partir de fin 2019, Orange cessera de commercialiser les accès RNIS (T0 et T2) permettant de raccorder des PABX . Tous les opérateurs et constructeurs de PABX proposeront des solutions techniques de remplacement basées sur des trunks SIP remplaçant fonctionnellement ces accès.

Dans le cas d’installations neuves, il est recommandé d’opter pour une solution de communications unifiées dans le cloud.

D’ici 2025, la ToIP sera partout

Enfin, entre 2021 et 2025, Orange migrera les lignes RTC encore existantes, soit vers une solution box, soit vers une solution de transition connectée à des équipements assurant la fonction VoIP en central dans les cas les plus complexes. Cette migration aura lieu région par région avec un préavis de 5 ans.

Il faut alors anticiper ces migrations ! Tout d’abord, il est important de réaliser un inventaire des différents services utilisant le RTC, et ensuite, de faire migrer dès que possible, les services machine à machine vers des solutions tout IP. Il sera également nécessaire de rénover le câblage des bâtiments et bureaux afin de préparer le passage des installations de téléphonie à l’IP, et de replacer progressivement les « vieux » PABX par des installations de communications unifiées dans le cloud.

Le RTC va donc disparaitre dans les prochaines années, et sera remplacé par le VoIP. Mais il reste tout de même une question : quelle sera la part de l’utilisation du réseau téléphonique fixe par rapport aux services fournis par le réseau mobile ou des applications comme WhatsApp ou Skype ?


Benoit Grangé
Benoit Grangé

RSSI

Benoit Grangé est directeur technique et responsable de la sécurité des systèmes d’informations chez Hub One. Dans la vie, c’est un amateur de photographie en vacances ou en famille. Il est aussi passionné par la technique dans l’aviation, l’espace ou la performance des systèmes. Une passion qui lui permet également de s’enrichir sur le plan professionnel en restant à l’affut des évolutions et des dernières nouveautés technologiques. Son gadget préféré : Waze. Une application qui illustre, bien selon lui, les nouveaux usages pour améliorer et enrichir les services proposés aux utilisateurs, grâce aux utilisateurs eux même.

Pour recevoir la documentation HubOne adaptée à vos besoins

X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies tiers pour réaliser des statistiques de visites et améliorer l’interface du site internet. Pour vous opposer au dépôt de cookies ou pour d’avantage d’informations, veuillez vous référer à notre politique de confidentialité

Accepter
Refuser
X
Solution de télétravail