Un robot dans la ville !

16 avril 2018

Analyse

Un robot dans la ville !

Nous entendons de plus en plus parler de robots censés nous aider dans notre quotidien voire nous remplacer dans nos tâches professionnelles. Mais comment cela se traduit-il dans nos vies de tous les jours ? Et où pouvons-nous vraiment nous rendre compte des services que peuvent déjà accomplir ces robots dans les lieux publics ?

 

La « révolution des robots » fait beaucoup de bruit depuis quelques années, notamment dans le cinéma et dans la presse. Il n’est toutefois pas si courant d’en croiser qui soient réellement opérationnels au quotidien et sur la durée, que ce soit dans la rue, un centre commercial, une gare, un aéroport ou tout autre lieu fréquemment visités par le public.

Pourtant ces machines dites « intelligentes » et dotées d’un certain degré d’autonomie commencent bel et bien à faire leur apparition. Elles intègrent trois principales caractéristiques :

  • Des capteurs – pour comprendre l’environnement ;
  • Des processeurs – pour l’analyser et prendre les décisions adaptées ;
  • Des actionneurs (moteurs, outils, bras articulés) – pour agir sur le monde réel.

Une des fonctions de prédilection de ces robots semble être le ménage. Ainsi, nous les voyons arriver en France, plus particulièrement en Gare de Lyon où le robot SWINGOBOT 1650 d’Intellibot Robotics n’a besoin de personne pour se guider et nettoyer le hall de la gare.

Toujours dans cette même gare, il est aussi possible de croiser Baryl, d’Immersive Robotics, un robot poubelle qui collecte de façon autonome les déchets et sensibilise les voyageurs à la propreté…

Dès lors qu’il s’agit de faire interagir le robot avec l’humain, la fonction d’accueil semble la plus propice. Différentes sociétés ont ainsi développé des robots intégrant un écran mais surtout une intelligence artificielle leur permettant une conversation orale avec l’Homme. C’est notamment le cas de Softbank Robotics qui a mis au point Josie Pepper, un robot humanoïde qui est déployé depuis février 2018 à l’aéroport de Munich pour guider les voyageurs dans l’aéroport.

Mais peut-être faut-il se tourner vers les pays asiatiques, plus enclins à accepter l’arrivée de ces machines, pour voir d’autres exemples concrets de la présence de robots dans le quotidien des populations. Ainsi, 7Fresh, une grande surface alimentaire, met à disposition un caddie autonome capable de vous suivre et de porter vos courses pendant votre visite du magasin (en évitant évidemment obstacles et personnes qui se trouveraient sur son chemin). Pour cela, seule nécessité : celle de porter une sorte de montre à son poigné pour que ce compagnon temporaire vous reconnaisse et vous suive à la trace.

Preuve que les choses avancent à plus vive allure de ce côté-là du globe, les robots vont jusqu’à se démocratiser dans les hôpitaux japonais avec l’arrivé d’HOSPI, un robot médical conçu par Matsushita Electric (Panasonic).

Si la chose paraît quelque peu étonnante, HOSPI a pourtant reçu tous les accords nécessaires pour évoluer dans un tel environnement et est ainsi devenu membre intégrant au Memorial Hospital de Matsuhita, Osaka, qui emploie déjà plusieurs de ces robots pour transporter les médicaments de façon autonome et sécurisée.

A l’aéroport de Séoul, LG a mis en service un robot capable de converser en 4 langues différentes et d’accompagner les voyageurs jusqu’à leur porte d’embarquement !

La France n’est pas en reste puisqu’il est possible, depuis l’an dernier, de trouver Stan à l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle ! Développé par Stanley Robotics, il gare tout seul votre voiture, dans l’optique d’optimiser le nombre de véhicules dans le parking mais aussi de vous détendre à votre arrivée à l’aéroport.

De façon plus anecdotique, il est aussi possible de trouver des robots dont la seule fonction est décorative. En effet, certains lieux accueillant du public mettent dans leurs bassins des robots poissons qui nagent sans se rentrer dedans avec la particularité de pouvoir briller dans le noir. C’est notamment le cas du Memorial Hospiral de Matsuhita à Osaka. Ces robots, de toutes tailles, peuvent parfois être très ressemblants à de vrais spécimens et peuvent également prendre l’aspect de poissons préhistoriques !

Cependant, nous n’en sommes qu’aux prémices du phénomène et nombre de réglages et autres améliorations sont à attendre avant de voir ces robots réellement proliférer un peu partout. La preuve en est que les premiers retours d’expérience ne sont pas toujours probants puisque le robot patrouilleur Knightscope K5 du centre commercial de Washington a terminé sa ronde dans une fontaine alors qu’il accomplissait la mission qui lui avait été confiée !

 

Les robots sont donc bel et bien en train de conquérir nos espaces communs et il faudra attendre la fin de la phase d’évangélisation et de tests pour convaincre le grand public de leur valeur ajoutée dans nos lieux du quotidien.

Besoin de plus d'informations

Jérémie PAPPO
Jérémie PAPPO

Responsable innovation

Jérémie PAPPO est Responsable Innovation chez Hub One. Le sport et la technologie sont ses principaux centres d’intérêts. Ancien handballeur de compétition, ce sport est selon lui, un bon moyen de se dépenser et d’aller au-delà de ses limites. De nature curieux, il aime découvrir de nouveaux objets. L’idéal pour lui étant de pouvoir expérimenter toutes ces nouvelles découvertes une fois avoir compris leurs fonctionnements. Son gadget préféré ? Sa montre connectée. Convaincu des progrès en termes de nouvelles technologies, il espère prochainement, en dénicher un nouveau dont il sera encore plus addict !

Pour recevoir la documentation Hub One adaptée à vos besoins

X
Le présent site stocke des cookies et autres traceurs sur votre équipement (ci-après dénommés « cookies »). Ces cookies sont utilisés par Hub One pour collecter des informations sur la manière dont vous interagissez avec le site et établir des statistiques et des volumes de fréquentation et d’utilisation afin d’améliorer votre parcours en tant qu’utilisateur.

Vous pouvez choisir de ne pas autoriser certains types de cookies, à l’exception de ceux permettant la fourniture du présent site web et qui sont strictement nécessaires au fonctionnement de ce dernier. Pour accepter ou refuser l’utilisation des différentes catégories de cookies (à l’exception de la catégorie des cookies strictement nécessaires), rendez-vous dans les Préférences cookies.

Vous pouvez à tout moment revenir sur votre autorisation d’utilisation des cookies (Préférences cookies).

Le refus de l’utilisation de certains cookies peut avoir un impact sur votre utilisation du site.


En savoir plus : Politique cookies
Préférences cookies
Refuser tous les cookies
Accepter tous les cookies