Quand le besoin en connexion Internet devient un besoin physiologique !
Publish: 30 juillet 2015 Analyse

Quand le besoin en connexion Internet devient un besoin physiologique !

La pyramide de Maslow est une représentation de la hiérarchie des besoins établie dans les années 70. Lorsque nous intégrons le besoin d’accès à l’Internet, nous avons la surprise de voir qu’il évolue avec le temps et devient de plus en plus fondamental.

Depuis 20 ans nous observons un rapport des personnes à leur connectivité à Internet évoluer. Cette connexion au Web est vécue comme étant de plus en plus essentielle à la vie quotidienne. Aujourd’hui, la génération Y considère l’accès à Internet aussi vital que l’accès à l’eau ou l’électricité.

Comme le démontre la figure ci-dessous, chaque évolution technologique rend notre dépendance à l’Internet de plus en plus grande.

 

 

 

BESOIN D’ACCOMPLISSEMENT DE SOI

Années 90 : L’Internet est ludique

Le monde découvre l’Internet et un accès simple à la connaissance universelle. L’information devient instantanément disponible

 

BESOIN ESTIME

2003 : L’Internet devient un moyen d’expression

Les internautes s’expriment sur leur propre blog et donnent leur avis grâce au Web 2.0. Chaque individu connecté peut s’adresser au monde entier.

BESOIN D’APPARTENANCE 

2006 : Chacun crée sa propre communauté

Facebook démocratise les réseaux sociaux. Leurs membres tissent leur propre communauté et maintiennent un lien permanent.

 

BESOIN DE SECURITE

2010 : Le mobile vécu comme un anxiolytique

Les parents équipent de téléphones portables leurs enfants en mal d’autonomie. Parents et enfants restent connectés « à la demande ».

 

BESOIN PHYSIOLOGIQUE

2014 : Les objets connectés comme des auxiliaires de vie

L’Internet des Objets permet le développement d’outil d’aide à la vie quotidienne (mesure de la qualité du sommeil, mesure des UV du soleil, mesure de l’activité physique…).

 


Yoann KOLNIK
Yoann KOLNIK

Yoann KOLNIK est Responsable Marketing. Ses grandes passions dans la vie : le running et les voyages. Il s’est lancé le défis de faire les 20 kilomètres de Marseille Cassis et adore voyager dans les pays d’Afrique noire comme le Gabon, le Kenya, la Tanzanie… C’est aussi un homme qui aime beaucoup la littérature de science-fiction, fantastique, et particulièrement les œuvres de David Gemmell. Son gadget préféré ? Son smartphone, son fidèle compagnon au quotidien.

Pour être informé en temps réel

X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies tiers pour réaliser des statistiques de visites et améliorer l’interface du site internet. Pour vous opposer au dépôt de cookies ou pour d’avantage d’informations, veuillez vous référer à notre politique de confidentialité

Accepter
Refuser
X
Paris rental week