Pourquoi les opérateurs mettent-ils fin à leurs réseaux Wi-Fi communautaires ?
7 novembre 2016

Analyse

Pourquoi les opérateurs mettent-ils fin

à leurs réseaux Wi-Fi communautaires ?

Comme l’avait prévu l’étude de Cisco VNI 2015, il y a désormais plus d’usages sur le Wi-Fi que sur les réseaux cellulaires (d’ici 2020, 55 % du trafic des appareils mobiles devrait transiter par le réseau fixe, dont le Wi-Fi). Sa montée en puissance parait donc inéluctable. Cela laisserait à penser que la dernière annonce des opérateurs est à contre-courant du marché. En effet, les fournisseurs d’accès à internet vont bientôt mettre fin à leurs réseaux Wi-Fi communautaires (réseau permettant aux abonnés de se connecter aux box des clients du même opérateur).

La 4G fait l’affaire !

À en croire les opérateurs, ce serait des raisons techniques qui les pousseraient à arrêter ce service. Ils recommandent aux utilisateurs en déplacement ou disposant d’une connexion fixe limitée de recourir au mode modem de leurs smartphones.

Mais c’est surtout avec le déploiement relativement rapide du réseau 4G et l’augmentation des plafonds de fair-use* des forfaits data qui n’ont certainement pas contribués à l’adoption du réseau Wi-Fi communautaire pour les opérateurs. De plus, l’expérience utilisateur sur 4G ne peut être que meilleure, car elle promet des débits très bons, tout en gardant une simplicité d’usage. Par opposition, quand un utilisateur se connecte à une borne Wi-Fi, il doit, en général, passer par un portail d’authentification.

Le Wi-Fi hotspot offre une meilleure qualité de service

Un réseau communautaire Wi-Fi ne peut pas garantir une aussi grande densité de couverture qu’un réseau mobile, ou qu’un réseau Wi-Fi opéré dont la couverture est faite sur mesure. En effet, on pourrait citer comme exemple récent le Wi-Fi en zone publique dans les aéroports parisiens ou sur les Champs-Elysées*. Tout a été étudié pour déployer un réseau assurant une couverture parfaitement dense, afin que les utilisateurs disposent de la meilleure expérience possible sur leurs appareils mobiles. A contrario, avec un réseau communautaire, il faut se connecter à des modems qui se trouvent à l’intérieur d’appartements, avec une qualité de signal qui, de facto, ne sera jamais optimale, et un débit bridé pour ne pas déranger les abonnés.

Nous sommes passés d’une époque où proposer un service Wi-Fi était une fin en soi, à aujourd’hui, où la qualité de réseau doit primer dans les lieux publics aux vues du nombre d’utilisateurs qui est de plus en plus important. Car il ne faut pas oublier les utilisateurs voulant se connecter avec leurs PC portables ou leurs tablettes, et les touristes étrangers qui chercheront à se connecter à un point d’accès public pour économiser des frais d’itinérance. Les lieux comme par exemples, les centres commerciaux, les gares, les aéroports, les hôtels, les restaurants, doivent avoir leur propre réseau Wi-Fi pour une meilleure expérience utilisateur.

 

*Fair uses : forfait dont la consommation de data est réduite avant que le forfait soit dépassé avant d’éviter les dépassements

*Source : Les Echos : “Du Wi-Fi gratuit sur les Champs-Elysées”, 09/06/2016


Renaud DENIEL
Renaud DENIEL

Renaud DENIEL est 1Assistant Chef de Projet chez Hub One. Sa passion tourne autour du monde du high-tech et des jeux vidéo, oui c’est un vrai geek ! Il développe lui-même diverse applications web et mobiles. Son gadget, c’est le site stackoverflow.com, la référence pour tous les développeurs informatique.

Pour recevoir la documentation HubOne adaptée à vos besoins

X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies tiers pour réaliser des statistiques de visites et améliorer l’interface du site internet. Pour vous opposer au dépôt de cookies ou pour d’avantage d’informations, veuillez vous référer à notre politique de confidentialité

Accepter
Refuser
X
Solution de télétravail