Livraisons de Noël : La bonne santé du E-commerce met les professionnels de la distribution au défi
7 décembre 2018

Analyse

Livraisons de Noël : La bonne santé du E-commerce met les professionnels de la distribution au défi

Comme l’an passé, le Black Friday et le Cyber Monday ont lancé la course aux cadeaux de Noël. D’ici le 24 décembre, plus de 500 millions de colis parcourront les routes de France pour se trouver le jour J au pied des sapins. Comment les professionnels de la livraison et de la logistique peuvent-ils s’assurer de délivrer à temps de tels volumes de marchandises ?  

 

Le secteur du e-commerce se porte comme un charme. Selon la FEVAD (Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance), les achats en ligne ont progressé de 15,4% au troisième trimestre 2018 sur un an, avec une hausse de 20% de la fréquence d’achat par internaute. Les prévisions pour la fin de l’année sont tout aussi optimistes. Une étude OpinionWay (pour Proximis) indique que les Français ont prévu un budget de 342€ par personne pour les cadeaux de Noël, dont près de la moitié sera consacrée à des achats sur le web.

 

Des exigences client de plus en plus fortes

De l’autre côté de l’écran, la croissance forte du e-commerce soumet les organisations et les plateformes des partenaires logistiques à rude épreuve. Outre l’augmentation des flux et du volume de colis physiques à prendre en charge, les acteurs de la distribution font face à des clients finaux de plus en plus gourmands en informations. « Pour le consommateur, la livraison a toujours été une bête noire » explique Pierre MASQUELIER, Business Development Manager chez Hub One. « Beaucoup le vivent comme un moment frustrant qui retarde la possession du produit, et sur lequel ils n’ont aucune prise. Donner la possibilité de suivre en temps réel le parcours du produit acheté est donc un élément-clé de réassurance et de différenciation qui joue énormément sur la satisfaction client ».

 

La traçabilité offre un autre bénéfice : grâce à la numérisation des flux et à l’identification des lots, les professionnels de la logistique peuvent s’appuyer sur la puissance du digital pour optimiser chaque étape du processus. Calcul fin des stocks nécessaires, réduction des temps de parcours humain dans l’entrepôt, baisse drastique des erreurs de manipulation, augmentation du confort des opérateurs grâce à l’assistance vocale, optimisation des itinéraires de course… la liste des avantages est longue. Au bout du compte, après l’informatisation et la robotisation des moyens de production, la digitalisation de la chaine logistique permet à son tour de retrouver de nouvelles marges de manœuvre pour affronter sereinement la croissance phénoménale des flux à venir. 

 

Un seul mot d’ordre : l’anticipation

Comme tout projet de transformation, le déploiement de solutions digitales métier nécessite du temps et de la méthode. Il faut d’abord s’assurer des capacités réseaux, de la mise en conformité du système d’information, puis designer une solution simple et facile d’usage, qui ne nécessitera aucune formation pour les opérateurs ou les intérimaires, nombreux dans ce secteur. L’un des facteurs-clés de succès est donc l’anticipation. Un autre pourrait être de ne jamais oublier le principal objectif de tous ces changements : répondre au besoin du client final pour le fidéliser. Et à l’approche de Noël, le plus important pour le client, c’est de savoir s’il pourra poser ses cadeaux au pied du sapin le 24 décembre.


Pierre MASQUELIER
Pierre MASQUELIER

Business Dev Manager

Pierre MASQUELIER est Business Development Manager chez Hub One. Il est en charge des solutions de traçabilité et de suivi (pilotage en temps réel des livraisons, ramassage des marchandises, suivi des interventions de techniciens de maintenance). Pierre est un amateur de sport. Il pratique le squash durant une heure pour se détendre et décompressé un soir par semaine et le weekend, mais l’activité sportive qu’il préfère, c’est le sport automobile ! Une passion qu’il a depuis plusieurs années. Toutes sortes de véhicules sont passées entre ses mains à l’occasion de sorties circuit en tant qu’amateur (Porsche, Formule France, Fun Cup, BMW et Mini préparées). Ce qu’il aime, c’est le pilotage associé à l’adrénaline que ces sensations lui procurent et la maîtrise des véhicules avec leurs particularités. Son gadget préféré : son smartphone qui lui permet de rester connecter partout, et qui ne lui sert pas qu’à téléphoner comme pour beaucoup d’entre nous…

Pour être informé en temps réel

X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies tiers pour réaliser des statistiques de visites et améliorer l’interface du site internet. Pour vous opposer au dépôt de cookies ou pour d’avantage d’informations, veuillez vous référer à notre politique de confidentialité

Accepter
Refuser