Les méthodes agiles, SCRUM, qu’est-ce que c’est ?

27 octobre 2015

Analyse

				<![CDATA[]]>		Par

Le digital envahit notre quotidien, à la maison comme au bureau. Les applications évoluent rapidement, les versions s’enchaînent, apportant à chaque fois leur lot d’améliorations et de nouvelles fonctionnalités. L’utilisateur est aujourd’hui habitué à recevoir des mises à jour régulières et automatiques de ses applications (et même de son système d’exploitation) sur son smartphone, sa tablette ou son poste de travail. Derrière toutes ces évolutions technologiques qui s’enchaînent se cachent aussi des évolutions majeures dans la manière de gérer les projets de développement. On ne conduit plus en 2015 un projet IT comme on le faisait il y a 15 ans. 

Depuis une quinzaine d’années, de nouvelles méthodologies de gestion des projets IT sont apparues (eXtreme Programming, Lean, Kanban, SCRUM…), mettant toutes l’accent sur quelques points clés : construire les systèmes par petites itérations, travailler main dans la main avec les demandeurs et apprendre systématiquement de ses échecs.

Ces méthodologies ont émergé alors que les méthodes historiques, comme celle connu sous le nom de « cycle en V », montraient leurs limites : équipes métiers et informatique trop éloignées, délais trop longs, taux d’échecs nombreux…

Source : Wikipedia (https://fr.wikipedia.org…)

Grâce à la mise en œuvre de nouvelles méthodologies, les entreprises ont pu sécuriser leurs projets, gagner en satisfaction et en efficacité.

 

SCRUM

Parmi les différentes méthodes agiles existantes, SCRUM s’impose petit à petit. SCRUM (mêlée de rugby en anglais) ne couvre aucun aspect technique. C’est un schéma d’organisation du développement de produits complexes par petits incréments et des « Sprints » (périodes de quelques semaines, maximum 1 mois). Durant chaque Sprint, sont organisés des rendez-vous immuables, les « Rituels », qui rythment la démarche (réunion de planification du sprint, mêlée quotidienne, rétrospective de sprint, …).

Les rôles sont très clairement définis dans cette méthode :

  • Le « Product Owner » est le référent métier. Il définit les fonctionnalités demandées et les priorise.
  • L’équipe de développement, de taille volontairement réduite (max 10 personnes) a la responsabilité de livrer à la fin de chaque Sprint une nouvelle version de l’application, enrichie des fonctionnalités demandées, et avec le niveau de qualité attendu.
  • Le « Scrum Master » joue lui, le rôle de garant de la bonne compréhension entre les parties, l’adhésion et la mise en œuvre de la méthodologie.

 

Bien au-delà des projets de développement informatique…

SCRUM ne doit pas être cantonné au développement de projets informatiques. Sans même être systématiquement appliquée à 100%, cette méthode peut apporter de nombreux outils qui peuvent inspirer la culture managériale de l’entreprise, bien au-delà de la DSI.

 

SCRUM promeut notamment la mise en place de petites équipes, l’auto-organisation de l’équipe, la réactivité et la pluridisciplinarité. La méthodologie met toujours en avant 3 valeurs « pilier » : la transparence entre les équipes, l’obligation de tirer les leçons de ce qui s’est bien ou moins bien passé à la fin de chaque Sprint (l’inspection), et enfin l’adaptation, afin de prendre en compte les conclusions des retours d’expérience.

La méthodologie encourage :

  • les personnes et les interactions plutôt que les processus et les outils,
  • une solution fonctionnelle plutôt qu’une documentation exhaustive,
  • une collaboration avec le demandeur plutôt qu’une négociation de contrat,
  • accepter le changement et réagir plutôt que de suivre un plan sans se poser de question.

Plus concrètement, certains outils SCRUM peuvent inspirer l’ensemble de l’entreprise. Par exemple, le Daily Stand-Up Meeting*, très courte, qui se fait debout, on gagne en efficacité, vous pouvez tester ! Cette organisation permet aux membres d’une équipe de se synchroniser efficacement sur leurs tâches accomplies, les problématiques rencontrées et les challenges à venir ce jour. Avec l’alliance du management visuel (post-its disposés sur un tableau, représentant synthétiquement les tâches à venir, en cours et réalisées), l’agilité est à portée de main de votre organisation !

 

*Daily Stand-Up Meeting : une réunion d’équipe quotidienne debout

Besoin de plus d'informations

Grégory MOTTIER
Grégory MOTTIER

Grégory Mottier est DSI du groupe Hub One. Il a deux passions dans la vie : les nouvelles technologies et la Suède qu’il a découverte lors de sa vie étudiante. On peut qualifier Gregory de Geek ! Il a toutes les technologies possibles et inimaginables : montre connectée, smartphone, ordinateur portable, tablette… Il aime l’innovation, le développement, l’internet des objets et les méthodes agiles. Son gadget préféré : un serveur Rasberry Pi. C’est un micro serveur personnel qui lui permet de faire de la domotique, de la vidéo surveillance, et contrôler ses objets connectés.

Pour recevoir la documentation Hub One adaptée à vos besoins

X
Le présent site stocke des cookies et autres traceurs sur votre équipement (ci-après dénommés « cookies »). Ces cookies sont utilisés par Hub One pour collecter des informations sur la manière dont vous interagissez avec le site et établir des statistiques et des volumes de fréquentation et d’utilisation afin d’améliorer votre parcours en tant qu’utilisateur.

Vous pouvez choisir de ne pas autoriser certains types de cookies, à l’exception de ceux permettant la fourniture du présent site web et qui sont strictement nécessaires au fonctionnement de ce dernier. Pour accepter ou refuser l’utilisation des différentes catégories de cookies (à l’exception de la catégorie des cookies strictement nécessaires), rendez-vous dans les Préférences cookies.

Vous pouvez à tout moment revenir sur votre autorisation d’utilisation des cookies (Préférences cookies).

Le refus de l’utilisation de certains cookies peut avoir un impact sur votre utilisation du site.


En savoir plus : Politique cookies
Préférences cookies
Refuser tous les cookies
Accepter tous les cookies