La digitalisation en réponse aux défis de la désintermédiation en entreprises
5 avril 2016

Analyse

La digitalisation en réponse aux défis de la désintermédiation en entreprises

La digitalisation de la société a bouleversé l’économie et l’ensemble de ses acteurs. Tout d’abord les consommateurs. Ils disposent à présent d’un pouvoir d’achat renforcé. Ils comparent en ligne avant d’acheter, consultent les avis de leurs pairs, et achètent de plus en plus en ligne au lieu de se déplacer. Puis les entreprises. Elles ont vu l’émergence d’une multitude de technologies et pour certaines, elles ont su saisir les opportunités du numérique et miser sur la désintermédiation. Elles doivent donc prendre le contre pied des règles établies !

Ces nouvelles stratégies mises en place par ces entreprises agiles se traduisent par une métamorphose du tissu économique qui impacte l’ensemble des secteurs d’activité : tourisme, transports, industrie musicale, finance…

La mutation de la désintermédiation est en marche

Cette évolution a notamment été initiée par la désintermédiation. En effet, les intermédiaires impliqués dans les processus de vente ont évolué voire complètement disparu !

Le consommateur achète ses produits directement à l’entreprise : c’est par exemple le cas d’Alibaba : une marketplace de grossistes chinois qui permet à tout un chacun de trouver son fournisseur en Asie, sans passer par un distributeur européen ou encore de Kickstarter et Indiegogo : des sites de crowdfunding qui permettent aux consommateurs d’acheter les produits en amont de la commercialisation lors de la première phase de production et ainsi de financer la production elle-même.

Une nécessité pour les intermédiaires de s’adapter

Pour maintenir leur activité, les intermédiaires doivent donc nécessairement s’adapter : investir les modes de distribution ignorés jusqu’à présent (e-boutiques et applications), communiquer sur les réseaux sociaux, mais aussi et surtout, apporter de la valeur au client. Et en particulier, le secteur de la vente au détail (constitué quasi uniquement d’intermédiaires), qui demeure le plus exposé. Il doit donc effectuer sa mue et réenchanter l’expérience client. La digitalisation des points de vente constitue l’une des réponses à ce type de défis.

Les intermédiaires peuvent encore se maintenir dans l’évolution darwinienne du marché, à condition qu’ils se réforment, et fassent leurs armes en s’aidant de la digitalisation.

 


Michael COHEN
Michael COHEN

Michaël Cohen est Responsable du Développement Stratégique. C’est un fervent utilisateur de technologies numériques, à la fois matérielles (serveurs NAS, balance connectée, hifi dlna…) et logicielles (uber, instagram, agar.io, wordament, citymapper ou twitter). Plus original, c’est aussi un passionné des thés rares. Grâce aux nouvelles technologies, il peut aller les dénicher directement à Taiwan, au Japon et en Chine, et parfois même, directement chez les petits producteurs. Même s’il a de nombreux gadgets, ses favoris restent tout de même le couple formé par son « casque audio antibruit et son lecteur portable FLAC (et non MP3 !) audiophile ». Ils le suivent partout et lui permettent de profiter d’une qualité audio inégalable !

Pour être informé en temps réel

X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies tiers pour réaliser des statistiques de visites et améliorer l’interface du site internet. Pour vous opposer au dépôt de cookies ou pour d’avantage d’informations, veuillez vous référer à notre politique de confidentialité

Accepter
Refuser