La CB va-t-elle disparaître ?

14 mars 2018

Analyse

La CB va-t-elle disparaître ?

Alors que la digitalisation des moyens de paiements ne cesse de faire couler de l’encre, la CB version carte plastique pourrait bien connaitre ses dernières heures. Et pourtant…

 

Sur le secteur du paiement, la course à l’innovation semble ne pas avoir de limite. Une dynamique notamment portée par l’arrivée sur ce marché, aux côtés des banques traditionnelles, des GAFA (Apple Pay, Google Pay), des opérateurs de télécommunication (Orange Cash) ou autres start-ups spécialisées, entre autres, dans l’internet des objets (IoT).

 

Le paiement sans contact plébiscité

La plupart de leurs investissements en la matière s’articulent encore aujourd’hui autour du paiement via les technologies sans contact tels que le NFC (Near Field Communication) ou la biométrie (reconnaissance faciale, digitale, de l’iris…).

Le paiement sans contact, initialement proposé sur les cartes bleues (via le NFC) a ainsi largement investit les smartphones ces derniers mois. Une technologie qui commence également à être embarquée sur des supports plus insolites tels que les montres, bracelets portes clés, bagues ou autres vêtements connectés.

La technologie du paiement sans contact est indiscutablement devenue un mode de transaction particulièrement apprécié des français. Selon le groupement des cartes bancaires, en juillet 2017, 108 millions de paiement sans contact ont été réalisés, soit une augmentation de 112% par rapport à la même période en 2016… Des chiffres confortés par une étude Mastercard publiée le 22 février 2018, d’après laquelle plus de 175 millions d’européens sont prêts à payer en utilisant des accessoires connectés…

 

La CB, une valeur universelle

Pour autant, cette profusion de nouveaux moyens de paiement fait ressortir l’une des principales forces de la carte bleue : son universalité. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle de nombreuses solutions de paiement, toute digitales et innovantes soient-elles, restent adossées au système universel des cartes bancaires.

 

Alors certes, la CB peut paraître ringarde aux yeux notamment des jeunes générations technophiles, pour autant, elle est encore loin d’avoir dit son dernier mot… Affaire à suivre de très près donc.

 

Besoin de plus d'informations

Stanislas DE CORDOUE
Stanislas DE CORDOUE

Directeur Business Line Magasin Accueil du Public Frontdoor

Stanislas DE CORDOUE est Directeur Business Line Magasin Accueil du Public Frontdoor chez Hub One. C’est un « maker » doublé d’un fervent adepte du Do It Yourself avec à son actif, du gros œuvre, de la menuiserie, mais aussi de la domotique... C’est un autodidacte qui aime se lancer des défis pour continuellement progresser dans sa vie professionnelle et personnelle. Il a aussi une passion pour les échecs qui révèle une personnalité calme et réfléchie. Son gadget préféré, c’est son ordinateur portable. Il l’emmène partout et même en vacances !

Pour recevoir la documentation Hub One adaptée à vos besoins

X
Le présent site stocke des cookies et autres traceurs sur votre équipement (ci-après dénommés « cookies »). Ces cookies sont utilisés par Hub One pour collecter des informations sur la manière dont vous interagissez avec le site et établir des statistiques et des volumes de fréquentation et d’utilisation afin d’améliorer votre parcours en tant qu’utilisateur.

Vous pouvez choisir de ne pas autoriser certains types de cookies, à l’exception de ceux permettant la fourniture du présent site web et qui sont strictement nécessaires au fonctionnement de ce dernier. Pour accepter ou refuser l’utilisation des différentes catégories de cookies (à l’exception de la catégorie des cookies strictement nécessaires), rendez-vous dans les Préférences cookies.

Vous pouvez à tout moment revenir sur votre autorisation d’utilisation des cookies (Préférences cookies).

Le refus de l’utilisation de certains cookies peut avoir un impact sur votre utilisation du site.


En savoir plus : Politique cookies
Préférences cookies
Refuser tous les cookies
Accepter tous les cookies