Ecran pliable : Que peuvent vraiment attendre les professionnels en terme de nouveaux usages ?
25 avril 2019

Analyse

Ecran pliable : Que peuvent vraiment attendre les professionnels en terme de nouveaux usages ?

Nous entrons aujourd’hui dans une nouvelle ère pour cette innovation : si les constructeurs travaillaient sur le sujet des écrans pliables depuis un moment, seuls quelques prototypes existaient. Les salons tels que le CES (Consumer Electronic Show) ou le MWC (Mobile World Congress) de ce début d’année 2019 ont été l’occasion d’exposer les avancées technologiques faites autour des écrans pliables (aussi bien pour les smartphones que pour des écrans de grandes taille type télévision), et  surtout de communiquer sur des dates de commercialisation.

La question se pose désormais de l’usage qui pourra en être fait par les professionnels :

Dans cette phase exploratoire, il est pertinent de différencier deux types d’écrans pliables : les écrans tactiles et ceux qui ne le sont pas. En effet, l’interactivité de l’écran tactile apporte des contraintes techniques supplémentaires, comme l’épaisseur, qui peuvent impacter directement la flexibilité du pliage et le roulage de l’écran (plus ou moins serré). Tout cela ayant bien évidement des conséquences sur les usages qui peuvent en être faits.

 

Exploiter toutes ses « facettes »

L’une des principale promesse de l’écran pliable est la capacité à fournir à son utilisateur un double usage à partir d’un terminal unique : smartphone et tablette à la fois. Lorsque l’écran est plié, le terminal possède alors une surface réduite et peut facilement se glisser dans une poche;  lorsque l’on ouvre l’écran, celui-ci peut doubler voire même tripler sa surface et devient alors une tablette. La tablette embarquant de plus en plus de puissance et de mémoire, cette dernière se substitue de plus en plus à un ordinateur portable. Ainsi l’écran pliable va permettre d’alléger significativement le professionnel dans sa mobilité.

L’autre intérêt d’un écran pliable est la possibilité de donner une fonction distincte à chacune des « faces » lorsque celui-ci est plié, comme s’il y avait deux écrans séparés. Un exemple concret d’utilisation du terminal serait  : un côté tourné vers un tiers pour afficher une présentation tandis que l’autre permettrait d’avoir ses notes sur l’exposé en cours.

Egalement, il devrait être possible d’exploiter la pliure de l’écran pour pousser des notifications lorsque ce dernier est plié. Cette partie étant à priori toujours visible, elle permettrait de recevoir des informations même si le terminal est en mode « veille » ou encore posé sur une table (les deux faces étant éteintes ou protégé par un étui). Cette fonctionnalité existe déjà sur les écrans courbés du marché, mais reste à ce jour sous-utilisée.

 

L’avènement de nouveaux formats

L’usage principal des écrans de grandes dimensions devrait être l’affichage dynamique. Nous devrions rapidement nous retrouver avec encore plus d’écrans dans les zones accueillant du public. Ils ne seront plus seulement cantonnés aux espaces plans habituels (murs, vitrines, etc.) : ils pourront épouser toutes formes de surface comme les murs courbés, angles, plafonds, rayonnages, etc.. Cette capacité à optimiser l’espace tout en apportant plus d’esthétisme, devrait faciliter la scénarisation des usages qui en sont faits. Deux petits exemples peuvent illustrer ces propos : les écrans se dérouleront plus ou moins en fonction de la quantité d’informations à afficher. Ils pourront aussi pleinement épouser la surface irrégulière du tableau de bord d’une voiture et éviter d’avoir deux ou trois écrans séparés.

Cette nouvelle technologie pourra aussi redonner une vie aux petits écrans grâce à sa faculté à pouvoir s’intégrer pleinement à des objets courbés, voir même malléables du quotidien. Par ce fait, cela devrait donner une dimension plus mobile à l’affichage dynamique en mettant par exemple un écran sur un t-shirt, une casquette, un sac ou en encore un taxi.

Ce type d’écran suscite de nombreuses inspirations, en effet, puisqu’ils peuvent épouser des formes diverses, ils devraient aussi pouvoir les dissimuler.  Ainsi, ces écrans pliables pourraient être utilisés pour camoufler une voiture ou un tank en reproduisant l’environnement dans lesquels ils évoluent. Egalement, comme lorsque l’on embarque une caméra dans la cabine d’un poids lourd pour filmer la route et diffuser les images à l’arrière du véhicule et ainsi permettre aux automobilistes de visualiser au-delà du camion pour des raisons de sécurité, les écrans flexibles pourraient apporter une vraie avancée pour générer de la transparence en retransmettant les images captées par des micro-caméras sur l’intégralité de l’objet.

 

Faut-il tout de suite y aller ?

Si ces nouveaux écrans ouvrent de belles perspectives, il est possible qu’une ou deux années soient nécessaires avant la généralisation de cette technologie. En effet, plusieurs données sont à prendre en compte pour pouvoir pleinement profiter des écrans pliables :

Tout d’abord, la modernité de la technologie fait que l’industrialisation n’est pas encore mature et va générer des coûts élevés. Ensuite, pour pleinement profiter des smartphones à écran pliable, il est important que les éditeurs de systèmes d’exploitation de terminaux mobiles évoluent vers une gestion simultanée de l’affichage de différentes applications.

 

Enfin, l’écran a toujours été considéré comme un objet fragile. L’écran pliable donne l’impression de s’affranchir de la notion de rigidité. Il devrait donc théoriquement permettre une meilleure résistance au choc. Cela dit des interrogations se posent sur sa résistance dans le temps au niveau de sa pliure et plus  particulièrement pour les écrans tactiles. Seuls les premiers retours d’expérience pourront apporter des éléments de réponse !


Jérémie PAPPO
Jérémie PAPPO

Responsable innovation

Jérémie PAPPO est Responsable Innovation chez Hub One. Le sport et la technologie sont ses principaux centres d’intérêts. Ancien handballeur de compétition, ce sport est selon lui, un bon moyen de se dépenser et d’aller au-delà de ses limites. De nature curieux, il aime découvrir de nouveaux objets. L’idéal pour lui étant de pouvoir expérimenter toutes ces nouvelles découvertes une fois avoir compris leurs fonctionnements. Son gadget préféré ? Sa montre connectée. Convaincu des progrès en termes de nouvelles technologies, il espère prochainement, en dénicher un nouveau dont il sera encore plus addict !

Pour être informé en temps réel

X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies tiers pour réaliser des statistiques de visites et améliorer l’interface du site internet. Pour vous opposer au dépôt de cookies ou pour d’avantage d’informations, veuillez vous référer à notre politique de confidentialité

Accepter
Refuser