5 questions à se poser pour réussir sa transformation digitale
Publish: 5 mai 2015 Analyse

5 questions à se poser pour réussir sa transformation digitale

Certaines entreprises l’ont déjà opérée, d’autres sont en plein processus, la transformation digitale est devenue incontournable pour tous les métiers et dans tous les secteurs. Voici 5 questions auxquelles il faut répondre avant de se jeter à l’eau…

 

1) Le projet est-il adapté aux besoins de l’entreprise ?

Lors de l’élaboration d’un projet de transformation digitale d’une entreprise, il faut au préalable définir ses besoins et ses objectifs. La transformation digitale peut être subie ou choisie : « subie » dans le cas où l’entreprise est confrontée à de nouveaux enjeux et doit s’adapter aux évolutions du marché pour ne pas se laisser concurrencer. Et « choisie » lorsque l’entreprise est consciente de l’impact positif que pourrait avoir le numérique, et souhaite prendre de l’avance par rapport à ses concurrents.

 

2) Comment valoriser et faire connaître les bénéfices d’une telle transformation ?

Dans certains cas, les acteurs peuvent n’y voir aucun intérêt ou ne se sentent pas à l’aise avec les outils numériques et ne souhaitent donc pas s’impliquer et changer leur méthode de travail. Ces freins, importants puisqu’ils concernent les utilisateurs finaux, doivent être identifiés et contrés à l’aide d’un accompagnement ou des conseils afin d’éviter les risques d’échec du projet. Pour cela, il faut au préalable identifier les intérêts concrets, transmettre et diffuser le message auprès des collaborateurs afin qu’ils se sentent concernés et suffisamment accompagnés pour y trouver un véritable intérêt.

 

3) Quels sont les acteurs de cette transformation ? Quels rôles vont-ils jouer ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’y a pas que la DSI qui a son rôle à jouer lors d’un projet de transformation digitale. Elle a bien entendu un rôle important qui est de définir, développer et mettre en œuvre les technologies et systèmes permettant à l’entreprise de déployer sa stratégie. Cependant, la DRH a aussi un rôle essentiel qui est de promouvoir une vraie révolution culturelle pour que les collaborateurs réapprennent à collaborer et partager des informations. Les RH doivent se positionner comme acteurs et moteurs de la transformation digitale, le but étant d’accompagner les collaborateurs et de les initier à de nouveaux comportements. Les dirigeants d’entreprise, la direction marketing et la direction administrative et financière, ont aussi leur rôle en fonction de la stratégie choisie et tous doivent apprendre à collaborer ensemble de manière interactive et transdisciplinaire.

 

4) Sur quels partenaires s’appuyer ? 

Un des enjeux en termes de transformation digitale est de faciliter la communication d’entreprise pour davantage d’efficacité. Sur ce plan, il existe aujourd’hui plusieurs acteurs qui proposent des solutions de collaboration innovantes pour les entreprises. Le partenaire intégrateur et opérateur est le mieux placé (à 38% selon une étude Aastra*) pour garantir l’intégration d’une solution de communication avec le SI et les applications métiers.

Ce dernier doit être capable d’apporter son expertise sur le plan technique mais aussi sur le plan social,  c’est-à-dire qu’il doit pouvoir proposer un service et un accompagnement global et être un interlocuteur unique pour le client.

 

5) Comment accompagner les équipes ? 

L’accompagnement au changement est important pour que le projet soit une réussite. Pour cela, il faut identifier les profils des collaborateurs et s’adapter à eux en proposant des formations ou un accompagnement particulier pour les plus réticents. Il peut être également très utile d’identifier les utilisateurs les plus intéressés afin qu’ils soient moteurs au sein de l’entreprise et qu’ils puissent délivrer des messages positifs.

 

*Aastra Handbooks, Les DSI et la téléphonie dans le Cloud

 


Johanna LIBERT
Johanna LIBERT

Johanna Libert est Assistante Chef de Produit Communications Unifiées. Ce qu’elle adore dans la vie : le piano. Une passion transmise par sa mère et qu’elle pratique depuis 12 ans maintenant. Elle joue surtout de la musique classique, et ce n’est pas faute d’avoir tenté, sans succès, de jouer du Beyoncé. Elle aime aussi la cuisine, mais semble plus douée pour manger que faire à manger ! Son gadget préféré : son smartphone car elle a tout dessus, y compris son application préférée « les minions, le jeu ».

Pour être informé en temps réel

X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies tiers pour réaliser des statistiques de visites et améliorer l’interface du site internet. Pour vous opposer au dépôt de cookies ou pour d’avantage d’informations, veuillez vous référer à notre politique de confidentialité

Accepter
Refuser
X
Paris rental week