Le projet WiFi4EU va permettre aux municipalités européennes de promouvoir leurs services numériques

26 mars 2018

Rencontre

Le projet WiFi4EU va permettre aux municipalités européennes de promouvoir leurs services numériques

Le 20 mars dernier, la Commission Européenne a lancé le portail WiFI4EU – « WiFi for You » –  qui va permettre aux municipalités européennes de déployer des offres de Wi-Fi public gratuit et de qualité. Rencontre avec Hervé Dupuy, Chef d’unité adjoint « Investissement dans les Réseaux à haute capacité » à Commission Européenne.

 

Hervé Dupuy
Qu’est-ce que le programme WiFi4EU et pourquoi l’Europe a-t-elle décidé de lancer un tel programme ?
Ce programme vise, au sein de l’Union Européenne, à permettre aux municipalités de s’équiper d’un dispositif de Wi-Fi gratuit, ouvert et sécurisé, pour offrir des services dans les espaces publics qui n’en disposeraient pas encore. Les municipalités et entreprises intéressées peuvent dorénavant s’inscrire via un portail aux couleurs de l’Union Européenne : WiFi4EU.  L’objectif est d’apporter un accès à un internet de haute qualité et ainsi permettre aux collectivités et aux entités publiques (mairies, hôpitaux, bibliothèques, musées, parcs…) de promouvoir leurs services numériques (e-santé, e-tourisme…). L’Union Européenne (U.E) financera ces installations, la connexion internet restant à la charge des communes.

L’Union européenne est souvent associée à une certaine « complexité administrative ». Sera-t-il facile pour une ville – ou un regroupement de municipalités – souhaitant déployer un réseau Wi-Fi WiFi4EU de le faire ?
Oui, il sera très simple de candidater, en remplissant un court formulaire en ligne, disponible dans les 24 langues de l’Union Européenne. Les informations demandées seront basiques. Selon le principe de subsidiarité, consubstantiel à l’U.E, ce sont les municipalités qui décideront de l’emplacement des bornes sur leurs territoires.

Quels sont les objectifs et les résultats attendus de ce programme en France et en Europe ?
Nous espérons toucher de 6 000 à 8 000 municipalités d’ici 2020. En 2019, nous unifierons les réseaux sur tout le territoire de l’Union, afin que les utilisateurs n’aient pas à se réenregistrer d’un pays à l’autre (roaming) lorsqu’ils utiliseront ce WIFI européen.

Le marché local du Wi-Fi a parfois été un sujet controversé. Comment s’assurer de la fiabilité des opérateurs et de la bonne gestion des données personnelles ?
Au sein du portail en ligne que nous avons lancé, les opérateurs Wi-Fi pourront se faire connaitre auprès des municipalités. Ensuite, il s’agira d’appels d’offre publics classiques et chaque municipalité sera en charge de ces questions.

On parle beaucoup de villes intelligentes et de villes connectées. Pensez-vous que les projets WiFi4EU pourraient également permettre à certaines municipalités de déployer des projets « Internet des Objets » ?
Absolument, WiFi4EU peut également co-financer les composants Wi-Fi de lampadaires intelligents ou d’abribus connectés par exemple. Notre projet cherche à générer des effets de levier, en termes de co-financement, afin que les villes innovent dans leurs services numériques.

Quelle est votre perception du marché du haut débit en France et en Europe ?
La situation est inégale d’un pays à l’autre. La France est particulièrement avancée en matière de points d’accès wifi par rapport à certains pays qui ont dû surmonter les réticences de leurs opérateurs privés ou des obstacles réglementaires. Quoi qu’il en soit, pour que le programme WiFi4EU fonctionne de manière optimale, il est indispensable que la connexion internet dans les municipalités soit de qualité pour les utilisateurs finaux.

Comment la sélection des projets va-t-elle s’effectuer ?
L’enveloppe allouée à l’initiative WiFi4EU s’élève à 120 millions d’euros, ce qui doit permettre d’équiper 6 000 à 8 000 communautés locales. Il est important que les municipalités inscrites sur le portail se tiennent prêtes à chaque lancement d’appel à projets – il y en aura cinq d’ici 2020 – car l’attribution des fonds s’appuiera sur le principe de « premier arrivé, premier servi » !  La distribution de ces subsides s’effectuera cependant dans le respect d’un équilibre géographique entre tous les pays de l’UE. Il est à noter que la qualité de couverture fixe ou mobile dans le lieu concerné ne constitue pas en soi un critère de priorité ou d’éligibilité à cette aide européenne.

Pensez-vous que l’Europe devrait lancer ce type de programme pour accélérer le déploiement des réseaux à haut débit dans les États membres, afin de compléter les efforts déployés par chaque État?
WiFi4EU s’inscrit en réalité dans le cadre plus large de la stratégie “Vers une société européenne du gigabit” qu’a annoncée, en septembre 2016, Jean-Claude Juncker, le Président de la Commission Européenne : elle comporte toute une série de mesures – comme par exemple une refonte des règles de concurrence dans le secteur des télécoms –  afin que l’U.E investisse dans les réseaux à très haute capacité et supprime les obstacles à la pleine exploitation des possibilités offertes par Internet  et le marché unique numérique.

Quel rôle pensez-vous que le Wi-Fi jouera dans la connectivité des citoyens, par rapport à la 4G et à la 5G ?
Notre offre sera complémentaire par rapport à ce que proposent ou vont proposer les opérateurs mobiles privés. Notre souci : ne pas faire « double emploi » avec des offres gratuites privées ou publiques existantes et présentant des caractéristiques analogues.

Envisagez-vous un programme dédié aux parties prenantes non publiques, telles que les hôtels, les centres commerciaux, les aéroports, etc. ?
Le projet WiFi4EU est destiné à satisfaire les entités publiques et notamment les municipalités. Mais celles-ci pourront installer ces bornes dans les endroits qu’elles jugent les plus pertinents par rapport aux besoins de leur population.

 

Besoin de plus d'informations

Martial Delpuech
Martial Delpuech

Directeur Communication Externe et Marketing Opérationnel

Martial DELPUECH est Directeur Communication Externe chez Hub One. Dans la vie, il est passionné par les arts vivants comme le théâtre, l’opéra et la danse contemporaine. Il est fan de Sidi Larbi Cherkaoui qui représente à lui seul, un symbole de tolérance par le mélange des cultures, et Benjamin Millepied, qui symbolise la rigueur nécessaire pour pouvoir exprimer pleinement son talent. Son gadget technologique préféré : le web. C’est un vrai « internet addict » qui se connecte sur l’un de ses 3 ordinateurs, 2 tablettes ou son smartphone. Et pourtant ce n’est pas un tech !

Pour recevoir la documentation Hub One adaptée à vos besoins

X
Le présent site stocke des cookies et autres traceurs sur votre équipement (ci-après dénommés « cookies »). Ces cookies sont utilisés par Hub One pour collecter des informations sur la manière dont vous interagissez avec le site et établir des statistiques et des volumes de fréquentation et d’utilisation afin d’améliorer votre parcours en tant qu’utilisateur.

Vous pouvez choisir de ne pas autoriser certains types de cookies, à l’exception de ceux permettant la fourniture du présent site web et qui sont strictement nécessaires au fonctionnement de ce dernier. Pour accepter ou refuser l’utilisation des différentes catégories de cookies (à l’exception de la catégorie des cookies strictement nécessaires), rendez-vous dans les Préférences cookies.

Vous pouvez à tout moment revenir sur votre autorisation d’utilisation des cookies (Préférences cookies).

Le refus de l’utilisation de certains cookies peut avoir un impact sur votre utilisation du site.


En savoir plus : Politique cookies
Préférences cookies
Refuser tous les cookies
Accepter tous les cookies