Tendance

Fintech : la reconnaissance faciale comme moyen de paiement.

Les fintechs sont des entreprises techniques, fournissant des solutions dans le domaine financier. Celles-ci se lancent depuis peu, dans un nouveau système déjà dévellopé en Chine nommé le « Pay with your face ».  Dans une société de plus en plus favorable aux nouvelles technologies, les nouveaux procédés de paiements ont-ils été adoptés par les consommateurs français ?

 

Si la reconnaissance faciale existe depuis longtemps, ce n’est que depuis peu de temps que la technologie est suffisamment mature pour être utilisée dans la vie de tous les jours. C’est l’avènement du deep learning, une technique de l’intelligence artificielle, qui rend l’utilisation de votre visage particulièrement efficace comme unique information d’identification.

Les solutions des acteurs tels que Face++ (prononcer « Face plus plus ») ou Baidu, sont déjà utilisées dans différents types d’application en Chine dont le paiement sécurisé. La raison à cela : la simplicité de son utilisation tout en garantissant l’identification de son commanditaire. Il faut dire que Baidu annonce une précision  de 99%. Pour ce faire, Face++ traque 83 points différents sur le visage et Morpho utilise un test de « vivacité » conçu pour fiabiliser d’avantage le système.

 

Cependant, tous les pays n’adhèrent pas au même rythme à cette technologie.

La Chine est aujourd’hui un leader par la prédisposition du pays à l’égard de la surveillance et de la vie privée. Elle dispose d’ailleurs d’une grande base de données centralisée de photos de cartes d'identité contrairement aux autres pays Européens ou Américains qui voient en cette technologie des risques en matière de confidentialité et de liberté individuelle.

 

Alors que la reconnaissance faciale va continuer de se développer en Chine pour être utilisée dans d’autres types d’applications (la compagnie DIDI l’utilise pour  permettre aux passagers de confirmer que la personne derrière le volant est un pilote légitime), certains pays, dont la France, regardent d’autres technologies d’authentifications. Des acteurs comme VISA ou Mastercard proposent leurs propres solutions.

Quoiqu’il en soit, le but reste toujours le même : offrir un porte-monnaie numérique en complément de la carte bancaire, le tout pour simplifier le paiement. Ainsi Mastercard a annoncé le déploiement de la solutionQkr! qui permet de supprimer le passage en caisse. Si ce service n’est pas encore disponible en France, La Banque Postale vient de lancer une offre s’appuyant sur de la reconnaissance vocale pour sécuriser les paiements en ligne. Il existe aussi la solution de paiement au travers de votre téléphone Apple permettant de régler vos achats grâce à vos différentes cartes bancaires et cartes de fidélités enregistrés dans votre mobile en un simple touché.

 

Nous devrions donc nous voir proposer dans les années à venir de nouveaux outils pour nous faciliter le paiement. En dehors de la technologie elle-même, c’est l’adhésion du consommateur qui permettra d’éclairer sur la réussite de ces nouvelles pratiques. 

Biographie 

  • Jérémie PAPPO est responsable innovation à la direction stratégie & innovation chez Hub One.

    Le sport et la technologie sont ses principaux centres d’intérêts.

    Ancien handballeur de compétition, ce sport  est selon lui, un bon moyen de se dépenser et d’aller au-delà de ses limites.

    De nature curieux, il aime découvrir de nouveaux objets. L’idéal pour lui étant de pouvoir expérimenter toutes ces nouvelles découvertes une fois avoir compris leurs fonctionnements.

    Son gadget préféré ? Sa montre connectée. Convaincu des progrès en termes de nouvelles technologies, il espère prochainement, en dénicher un nouveau dont il sera encore plus addict !  

Articles similaires

27 Mai 2016
C’est le montant investi dans les fintechs en 2015, des start-ups qui...
>>>