L’argent liquide va-t-il disparaitre ?

10 mai 2016

Tendance


				<![CDATA[]]>		Par

Les Français sont de plus en plus adeptes du paiement dématérialisé !  Aujourd’hui, le règlement par carte ou chèque a progressé de 9% pour atteindre les 390 milliards d’actes d’achat en 2014. Une forte croissance qui présage la disparition de l’argent liquide, mais  va-t-il disparaître pour autant ? Prendra-t-il place dans les musées ?

 

Le paiement dématérialisé a la côte !

Depuis ces 5 dernières années,  toutes les tendances démontrent une hausse significative des paiements par cartes. En 2014, 49,5 % des transactions et paiements ont été effectués par carte bancaire, et les Français paient 270 fois par carte par an. Avec l’évolution des technologies de paiements en magasin, dans les administrations, le e-commerce…, les transactions en carte devraient dépasser celles en espèces en 2015. Ce serait l’année de la bascule en France où les paiements par cartes prendraient la première place. A cela s’ajoute la multiplication des moyens de paiement dématérialisé comme le paiement sans contact par carte ou par smartphone dont les volumes ont atteint les 20 millions d’actes en juillet dernier (+271% vs juillet 2014).

 

Mais l’argent liquide a ses atouts 

Cependant, même si le paiement en cash est en décroissance, le condamner serait une erreur. En effet, beaucoup de Français règlent toujours leurs achats en monnaie. D’ailleurs, les commerçants sont tenus d’accepter les paiements en espèce, et ce pour des transactions inférieures à 1.000 euros. Et c’est de même pour le Trésor public qui accepte les versements en espèce pour des montants inférieurs à 300 euros.

A ce jour, les paiements en cash restent, malgré l’augmentation significative de multiples moyens de paiements, un outil de paiement très présent en France. Il ne pourra pas disparaitre si facilement car il faut prendre en compte certaines problématiques comme fournir un moyen de paiement pour les enfants, permettre aux touristes étrangers de payer autrement qu’en carte ou permettre le paiements des petites sommes dans les commerces. Et la monnaie reste surtout le moyen de paiement le plus fiable, pratique et surtout, anonyme !

 

Enfin, pas pour tout le monde…

Aux Pays-Bas, la plupart des supermarchés n’acceptent plus les règlements en liquide, et c’est tout à fait légal. En Norvège et en Israël, la question de la disparition de l’argent liquide est en réflexion dans les instances de l’Etat. Une association norvégienne d’établissements bancaires souhaite même la disparition de l’argent liquide d’ici à 2020, car pour les banques, les espèces sont surtout une contrainte. « Elles ont intérêt à faire diminuer le poids des espèces car ça leur coûte cher (de l’ordre de 2,6 milliards d’euros par an) et ne leur rapporte rien », explique Philippe Herlin, économiste spécialiste des moyens de paiement, « alors que le dématérialiser ne leur coûte pas grand-chose et leur rapporte beaucoup ».

 

Même si notre vieille monnaie a encore de nombreux jours devant elle, tous ces chiffres nous laissent donc à supposer que les paiements en liquide diminueront d’année en année pour laisser place à des nouveaux modes de paiement, comme c’est déjà le cas aujourd’hui avec le paiement sans contact qui fait de nombreux adeptes (1/3 des Français l’utilise).

 

Chiffres : bfmbusiness.fr

Besoin de plus d'informations

Imtiaz GHOORUN
Imtiaz GHOORUN

Imtiaz Ghoorun est Business Development Manager au service Marketing de Mobility. Il a un œil attentif sur les nouvelles technologies en règle générale, mais plus particulièrement dans le domaine du paiement et des technologies mobiles. Imtiaz aime aussi voyager à l’étranger car cela lui permet de découvrir de nouvelles cultures, façons de vivre, et surtout, de nouveaux bons petits plats à déguster. Son gadget technologique préféré : son Smartphone. C’est son couteau suisse des temps moderne ! Il arrive tout de même à s’en séparer durant une petite partie de Fifa le weekend pour décompresser !

Pour recevoir la documentation Hub One adaptée à vos besoins

X
Le présent site stocke des cookies et autres traceurs sur votre équipement (ci-après dénommés « cookies »). Ces cookies sont utilisés par Hub One pour collecter des informations sur la manière dont vous interagissez avec le site et établir des statistiques et des volumes de fréquentation et d’utilisation afin d’améliorer votre parcours en tant qu’utilisateur.

Vous pouvez choisir de ne pas autoriser certains types de cookies, à l’exception de ceux permettant la fourniture du présent site web et qui sont strictement nécessaires au fonctionnement de ce dernier. Pour accepter ou refuser l’utilisation des différentes catégories de cookies (à l’exception de la catégorie des cookies strictement nécessaires), rendez-vous dans les Préférences cookies.

Vous pouvez à tout moment revenir sur votre autorisation d’utilisation des cookies (Préférences cookies).

Le refus de l’utilisation de certains cookies peut avoir un impact sur votre utilisation du site.


En savoir plus : Politique cookies
Préférences cookies
Refuser tous les cookies
Accepter tous les cookies